Pavillon géologique

Description

  • Concours pour le Festival des cabanes _ Annecy

Le sentier de la découverte nous offre sur son parcours une ouverture dans la forêt Ripisylve. Les gargouillis de l'eau nous amènent avec poésie à tendre l'oreille pour apprécier cette mélodie de la nature qu'elle compose grâce à l'interaction des galets et de l'eau.

 

La Cabane évoque instinctivement un retour en enfance, un refuge pour faire émerger des histoires. Pour nous, elle évoque avec du recul un cabinet de curiosité. Nous y entreposions nos plus belles trouvailles, nos plus beaux trésors : une feuille d'érable d'un rouge intense, un bâton biscornu, un classique morceau de quartz si précieux qu'il était la pièce maitresse de notre collection. Fasciné par l'ambiance et la portée pédagogique des musées d'histoire naturelle, nous souhaitons au travers de cette cabane, se servir de l'architecture comme passerelle pour redonner ces musées ex-situ à la nature. Le pavillon est composé de deux parois dysimétriques se faisant face. L'une appelle le promeneur et l'autre oriente le regard vers l'aval de la rivière. La paroi côté rivière est le support de la collection géologique participative. Les galets exposés dialoguent directement avec la rivière qui forme l'arrière-plan. La paroi côté foret est quant à elle plus opaque et permet l'adossement et l'observation attentive de la "vitrine".

 

À l'image de la cabane-musée de notre enfance, nous offrons au public la réinterprétation de cette sensation oubliée de la collection de curiosité, cette fois collective et in situ, en réponse aux enjeux actuels des défis que doit relever l'architecture. La cabane aux trésors est à la fois un support pédagogique du lieu et de l'architecture.